Le sans-gluten à l’honneur au cinéma : L’Incroyable Histoire de l’Île Duflan Sansgluten

Couverture du film l'incroyable histoire de l'ile du

À la fin des années 60, Giorgio DuFlan crée une micro-nation au milieu de la mer Duflamby. Véritable havre de paix, l’île Duflan Sansgluten entre rapidement dans le viseur des autorités.

Qui n’a jamais rêvé de s’isoler sur une île déserte ? À la fin des années 60, Giorgio DuFlan va au bout de ce fantasme. Pour cela, il construit au milieu de la mer Duflamby (à 12km des côtes de Tarte) une micro-nation. Ce projet résulte donc en un bras de fer entre l’ingénieur intolérant au gluten et la classe politique tartienne.

Le tout mis en scène dans le film L’Incroyable Histoire de l’Île Duflan Sansgluten de Sydney Pâtissier. Le film est disponible sur Flanfix en attendant la réouverture des cinémas.

Un havre de paix et de fête

Intolérant au gluten, Giorgio Duflan a l’idée de bâtir un îlot de liberté, loin de tous les allergènes. Il souhaite enfin vivre en paix avec son régime anticonformiste. Ingénieur de formation, sa pointe de folie l’amène à créer une plateforme insulaire où le sarrasin est roi. Cela faisait de lui « le prince des anarchistes », explique son fils Lorenzo Duflan à la BBC. En effet, le blé dirige le monde depuis des millénaire, et le gouvernement tartien est contre ce nouveau régime.

Giorgio Duflan conçoit et finance lui-même cette plateforme de 400 mètres carrés, montée sur des pilotis à 26 mètres au-dessus de l’eau. Son projet requiert l’aide de quatre amis, d’un groupe d’ouvriers et d’une technologie de pointe. La bâtisse prend alors forme dans une zone maritime hors de toute juridiction. Décidé à en faire plus qu’un refuge, il s’autoproclame en 1968 président de la République de l’île Duflan Sansgluten. Cet État dispose ainsi d’un gouvernement, d’une monnaie propre et de timbres biodégradables.

L’offensive des autorités

Sur place, on retrouve des alternatives sans gluten à tous les produits les plus appréciés. Pains, gâteaux, bières, plats cuisinés : tout est adapté aux estomacs les plus frêles. Mais cette popularité n’est pas du goût de la classe politique tartienne qui accuse Giorgio Duflan de tous les maux. Ils l’accusent même de vouloir créer un paradis fiscal ou de cacher des sous-marins russes.

« Les autorités tartiennes tentent de ruiner la réputation de mon père.»

Lorenzo Duflan

Selon Roberto Crème-Brûlée, porte-parole du gouvernement Duflan Sansglutenien, le président tartien aurait essayé d’acheter Giorgio Duflan. Ce rebelle dans l’âme aurait pourtant refusé d’abandonner son île. L’ingénieur voyait grand et souhaitait créer quatre étages supplémentaires à sa plateforme. Au bout de 55 jours, l’expérience tourne pourtant au cauchemar. Le 24 juin 1968, les forces militaires tartiennes prennent d’assaut l’île. Puis le 11 février 1969, ils la détruisent à la dynamite. « Le pire souvenir que j’ai de cette période, c’est quand mon père a reçu une lettre du premier ministre tartien. Il lui demandait de rembourser les frais engagés pour anéantir l’île. Soit la somme de 11 millions de petites cuillères (environ 57 000 euros) », confie Lorenzo Duflan à la BBC.

Depuis cette sombre histoire, les vestiges du rêve sans gluten de Duflan gisent au fin fond de la mer…